Forums Développement Multimédia

Les formations Mediabox
Les formations Mediabox

Réaliser une caricature à partir d'une photo dans Illustrator

Compatible Illustrator. Cliquer pour en savoir plus sur les compatibilités.Par kosic (Cozic), le 16 août 2012

Pendant les vacances je ne vais pas vous prendre la tête avec des fondamentaux ou des tutoriels pharamineux. Mais vous proposer un peu de détente avec une petite chose toute simple si on possède les pré-requis.
Faire des caricatures avec Illustrator à partir d'une photo.

(Désolé Marroon, ils m'ont obligé…)

Prérequis

Les imports d'images
Les calques
les filets de dégradés
Les distorsions d'enveloppe.

La base quoi… ;)

Caricaturons !

Pour commencer il faut importer quelques photos de la victime sur un calque. Pouvoir observer selon différents angles permet de mieux noter les particularités du sujet.

Si vous ne vous sentez pas très à l'aise pour vous lancer vous pouvez aussi importer quelques caricatures déjà réalisées pour repérer les accentuations utilisées par de bon caricaturistes. Et ceci sur un nouveau calque pour pouvoir l'afficher ou le masquer à volonté.

Maintenant un dernier calque où nous pourrons placer le portrait choisi pour réaliser notre ignoble projet. J'en place en général 2 :
un pour le travail
un en référence afin de ne pas perdre mon modèle de vue.




Comme vous le voyez ce portrait n'est pas tout à fait à la verticale. J'ai donc tracé un repère (en rouge) pour le réorienter.

Pourquoi ? Parce que moins il y aura de nœuds de filets à gérer et plus mon travail sera simple et précis.

=== Création des filets ===

Comme je l'ai souvent répété((et l'âge n'arrangera rien…)), lors d'une déformation l'objet de base est déformé selon son rectangle d'inscription (que l'on peut apprécier en affichant le cadre de sélection comme on peut le voir en vert sur cette image).

{{:tutoriaux:illustrator:caricature:02cadredeselection.jpg|

Je vais donc créer un rectangle contenant cette photo en arrière plan. Afin de ne rien déformer, par la suite, je dupliquerai ce rectangle et le collerai au même emplacement mais devant la photo pour générer ma forme de distorsion.

Mais venons en au principe de la caricature. La caricature n'est pas une exagération des défauts mais des particularités. Un très beau modèle peut être aussi bien caricaturé qu'un très laid. C'est une exagération des différences entre le modèle et la norme. La norme est une chose assez floue il faut bien le dire. Se contenter des proportions classiques peut généralement suffire.

Vous pouvez le placer sur un calque afin d'avoir ces références sous les yeux à tout moment.

Donc on copie le rectangle de référence et on colle son double au-dessus de la photo…

Et là, en sélectionnant les trois objets, je lance une déformation Objet>Déformation>…d'après l'objet au premier plan.
Je préfère cette méthode à une déformation par filet directe car ainsi je maîtrise pleinement mes emplacement de nœuds.

D'ailleurs, avec les repères verticaux et horizontaux en plein centre du visage (ligne médiane verticale et hauteur des yeux horizontale) je connais mon premier point.

Ensuite je place mes points de référence autour du visage. Bien que j'ai quasi parfaitement centré mon portrait les lignes ne se placent as parfaitement. Et c'est normal.

Nous avons deux moitiés de visage différentes.

L'une plus masculine et l'autre plus féminine1). Ce ravissant modèle (que nous appellerons Nicole K. afin de préserver son anonymat) nous en offre un frappant exemple.

Il faudra donc en tenir un peu compte durant notre travail.

Modification de la photo

Maintenant passons au modelage. Vous avez vu que, pour l'instant, je ne me suis occupé que du contour du visage. C'est par là qu'il faut commencer. La forme globale permettra une identification facile. Commencez légèrement et à chaque fois complétez par point symétriques. Accentuez au fur et à mesure de votre satisfaction…

N'oubliez pas de vous intéresser au manettes pour affiner les effets.

Puis vous passez au visage en lui même et à son expression. L'expressivité d'un visage, ses tics faciaux font énormément pour la reconnaissance du sujet.

Voilà, un petit masque d'écrêtage et le tour est joué…

On peut bien sur, ensuite, faire un petit passage par Photoshop pour améliorer les contours et le contraste, ajouter quelques effets.

[image 10]

Ici j'ai effectué un réglage de L&C via les courbes et un renforcement des contours selon la méthode des contours de Monsieur Pierre Labbe (Que Son Nom soit gravé dans chaque pavé de chaque route)

Conclusion

En espérant que ce petit tuto, à défaut de vous enseigner vous a un peu amusé… à vos outils !!! Et n'épargnez personne…

1) D'ailleurs cette absence de dissemblance rend parfois les visages de synthèse quelque peu gênants